féerisme

croyance en l'existence des fées
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Qu'est-ce que le féerisme?

Aller en bas 
AuteurMessage
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Qu'est-ce que le féerisme?   Ven 19 Jan - 0:00

Comme son nom l'indique, le féerisme est la croyance en l'existence des fées, et des autres êtres meirveilleux en tant qu'esprits de la nature. Il sagit d'une nouvelle philosophie, basée sur l'estompage des frontières entre l'imaginaire et la réalité. Le système consiste à se construire un univers imaginaire féerique qui sert de base à la fondation de sa propre croyance personnelle et de son propre système de magie féerique. En fait, l'intêret est de pouvoir se donner la liberté de croire en ce que nous voulons et d'être heureux avec ça. L'ambiance féerique est le principal véhicule du féerisme pour approcher l'état de conscience harmonique ou l'état magique. Les principaux outils de la magie féerique sont donc tous les arts succeptibles de créer une bonne ambiance féerique. Le féerisme fait partie des nouvelles spiritualités, avec comme particularité de pouvoir concilier religion et athéïsme puisqu'il n'y a pas de dieu féerique. En effet, dans le féerisme: la nature se suffit elle même et n'a pas besoin d'un dieu pour justifier son existence. Dans le féerisme rien n'est divin, tout est sacré: les hommes, les animaux, les végétaux, les mineraux, les objets, les éléments, les êtres imaginaires, et même les choses non manifestées. Le but de tout cela est une quète: "la quète du royaume de féerie!" autrement dit l'épanouissement dans la beauté et l'harmonie passant par la simplicité et l'amour. Ce qu'il faut chercher c'est un esprit épanoui, dans un corp en bonne santé, et un envirronement merveilleux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le féerisme?   Ven 19 Jan - 20:11

Contrairement au néopaganisme, le féerisme ne pretend pas se ratacher à une vieille tradition. Mais il n'est pas interdit de se l'imaginer puisque le féerisme consiste à s'inventer un univers magique imaginaire complet avec son histoire fantastique et sa culture féerique. Pour information, ce qui inspira la création du féerisme est une histoire qui eu lieue en creuse au début du 20ème siècle. A cette époque, 4 personnes fondèrent secrètement l'ordre féerique du centre dont lobjet était de retrouver un ouvrage "le 37ème vol bis du Cabinet des fées, du chevalier Joseph de Mayer" censsé contenir les charmes permettant d'entrer en contact avec les fées. Ceci évidement affin de les rencontrer. Ce n'est qu'a la fin de sa vie que l'un d'entre eux changea bizarement de comportement avant de disparaître mystérieusement dans la campagne. Son entourage découvra alors des lettres envoyées à ses amis et un journal intime faisant état de sa rencontre avec les fées.

Voici un lien vers le site qui explique en détail cette histoire:
http://membres.multimania.fr/lejournaldesfees/

Cette histoire, fût le déclencheur d'un espoir phénoménal, qui me fît comprendre une chose fondamentale: notre coeur ne souffre aucune limite, à tel point que nous pouvons tomber amoureux de l'invisible. Voilà comment est né le féerisme pour moi. Mais si cela vous intêresse peutêtre lui trouverez vous une autre origine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: chapître: la religion Athée!   Ven 19 Jan - 20:34

Certaines personnes penserons façilement que Le terme religion ne convient pas au féerisme car selon le féerisme il n' y a pas de dieu, mais seuleument la nature. Mais peu importe, la liberté est un principe fondamental alors employez le terme que vous voulez: religion, sipiritualité, philosophie, croyance...
Selon le féerisme, le divin n'est pas utile car la nature existe elle même. Elle n'a besoin de rien d'autre qu'elle même pour justifier son existence.
Les Païens et les monothéïstes ont besoin de dieu pour expliquer l'origine de la nature. Mais si la nature n'a pas d'origine? Si l'on considère que la nature à toujours existé et existera toujours; alors il n'y a pas besoin d'un dieu créateur ni d'un mythe de la création. L'univers, déjà immensse, fait lui même partie d'un univers plus grand faisant lui même partie d'une autre univers encore plus grand et ceci jusqu'a l'infinit. Si l'on considère les choses de cette manière, sans début ni fin, alors on peut expliquer l'existence de la nature sans avoir recours à dieu. En fait dieu n'est qu'un synonyme du mot nature.. Mais le fait que dieu n'existe pas ne doit pas limiter notre capacité de croire, au contraire le féerisme nous libère à la fois des contraintes de la religion tout en évitant de s'enfermer dans le rejet des croyances que prône l'athéïsme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: chapître: le sacré dans le féerisme   Ven 19 Jan - 20:55

Selon les religions conventionelles, les mythes traduisent une certaine version de la vérité. C'est possible! mais alors il faut aussi reconnaître l'existence d'autres verssions. Selon le féerisme: Si les mythes anciens représentent un version de la vérité, alors les mythes modernes aussi; et ce quelques soit leur support (livre, cinéma, télévision..). Ceci constitut un fondement du féerisme. Dans le féerisme, rien n'a plus de valeur qu'autre chose (même si chacun à le droit d'avoir ses préférences et de les applliquer). Cela veux dire que chacun a le droit de puiser son inspiration ou bon lui semble, en toute liberté, tant qu'il ne fait pas de tors aux autres. En matière de magie et d'invisible, Personne ne peut juger du sérieux d'une croyance par rapport à une autre (débattre oui! juger non!). C'est une base de confiance, quoi que l'on crois, si cette croyance n'engendre pas d'effets négatifs sur autrui alors c'est une bonne croyance! Cette base de confiance c'est ce qui rend potentiellement sacrée toutes choses auxquelles un féeriste se trouve senssible. C'est d'ailleur primordial car le féerisme s'ensseigne par soi même grâce à sa propre imagination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: chapître: le féerisme et l'animisme   Ven 19 Jan - 21:12

Dans le féerisme, on considère que tout a une âme et que tout mérite respect, que ce soit: les humains, les animaux, les végétaux, les minéraux, les éléments, les objets, les êtres imaginaires, et les choses non manifestées..
Comme je l'ai dit, dans la cosmologie féerique, l'univers fait partie de quelque chose de plus grand, faisant encore partie de chose de plus grand et ainsi de suite à l'infinit. Et bien il en est de même pour l'inversse. C'est à dire que chaque particule de l'univers contient elle même d'autres particules plus petites qui contiennent des particules encores plus petites et ce jusqu'a l'infinit. L'absolut n'est donc pas à chercher dans le plus grand ni dans le plus petit mais dans les relations entre les choses. Qu'est ce qui fait, et qui maintient ces choses, qu'est-ce qui construit et qui transforme ces choses. C'est ça qu'il faut chercher à comprendre, et que nous appellons la lumière fondamentale...
C'est ça l'âme! C'est la lumière fondamentale qui organise chaque chose.
L'âme c'est ce que nous faisons de la lumière!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: chapître: la magie féerique   Ven 19 Jan - 21:38

La magie féerique est basée sur les éléments. 4 sont connus pour représenter les différents états de la matière (terre= solide, eau= liquide, air= gaz, feu= energie). Mais comme le spectre des couleurs et celui des sons. Le spectre des états de la matière s'étend sûrement au delà de ce qui est perceptible par le corps. Voilà pourquoi la religion de l'imaginaire à inventé l'élément imaginaire pour désigner tous les éléments inconnus sous le vocable de Giwre. Le travail d'un magicien féeriste est de se faire le familier de chaques éléments et des élémentaux associés (gnomes, elfes, dragons, ondines, licornes ect..).

Pour cela il doit passer ses épreuves sous formes de rituels affin de devenir (vénérant pour la terre, trouveur pour l'air, magistel pour le feu, enchanteur pour l'eau et enffin sorcier pour le giwre).
Chacun y conçois ses propres épreuves affin de se confronter lui même aux éléments..
Chaques féeriste possède son univers imaginaire dans lequel il fait partie d'un ordre magique possédant son propre autel source d'inspiration et de confiance, source de pouvoirs et de magie. C'est donc à chaque féeriste de découvrir par lui même ses propres épreuves. Et c'est à lui même de juger ce qu'il lui faut faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: chapître: culture et fêtes   Ven 19 Jan - 22:09

Bien entendu, puisque le féerisme est la religion de la liberté, chacun peut y inventer ses propres fêtes. Mais le féerisme est surtout la religion de la nature et donc des fêtes naturelles. Dans les religions païennes, il y a 8 fêtes correspondant chacune au début ou au coeur d'une saison.
Ces fêtes dépendent du soleil et son probablement apparues avec le dévellopement des civilisations agricoles. En effet, l'agriculture à rendu le soleil plus important, et a nécéssité la sédentarisation qui a façilité la construction d'observatoires pour calculer les dattes des soltices et des équinoxes.
Dans les temps plus anciens, la société des chasseurs ceuilleurs dépendait plus de la lune, influant la pèche, la chasse et la ceuillette. De plus les phases de la lune sont visibles et façilement calculables. Le passage de la société nomade chaseurs-ceuilleurs, à la société sédentaire agriculteurs-artisants a marqué aussi le passage de la société matriarcale de la déesse mère, à la société patriacale du dieu solaire..
Le féerisme ne reconnaissant pas l'existence de dieux donne autant d'importance à tous les astres qui influancent notre monde, soit la terre le soleil et la lune. Mais souvenez vous toujours que le principal outil du féerisme consiste à utiliser l'ambiance comme véhicule pour aller vers l'état magique, or les moments les plus magiques sont souvent les intermédiaires, et les milieux. Voilà l'occasion d'aborder un autre point fondamental du féerisme: l'absence de choix obligatoire. Le féerisme accepte donc les fêtes qu'elles soient solaires ou lunaires. Cela fait donc 13+8 = 21 fêtes par ans. Plus celles que chacun peut imaginer et inventer de toute pièce!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: chapître: l'univers imaginaire   Ven 19 Jan - 22:34

L'univers imaginaire peut être préexistant et s'inspirer d'une culture ou d'un folklore, qu'il soit antique, médiéval, classique ou moderne voir futuriste. Ou même être crée de toute pièce. Cet univers n'est pas limitatif, chacun peut l'agrandir, le modifeir ou en changer à sa guise. Il n'est pas non plus exclusif, et l'on peut très bien le partager si plusieures personnes s'y accordent, voir mettre en commun plusieurs univers ou n'en partager qu'une partie. Tout est possible, du moment qu'aucun mal n'est fait a autruit. Le féerisme n'a pas de choix à faire entre le partage et le dévellopement indiviudel. Les deux doivent être possibles dans le respect des uns et des autres. Pour avoir été élevé athé, j'ai pu constater le manque que constitut l'abscence de partage spirituel. Partager un moment fort et profond est nécéssaire pour le quotidien des gens. voilà pourquoi je penses que se construire un univers à soi ne doit pas être une interdiction de le partager mais bien au contraire d'en faire profiter les autres affin de nous enrichir mutuellement. De façon à ce que le partage soit le plus naturel possible, la base commune devrat être la plus ouverte et la plus simple possible. L'absence de dogmes, et de choix radicaux fait du féerisme une philosophie universselle, même si chacun à son propre univers. Il n'est pas contradictoire de souhaiter l'épanouissement individuel, et l'harmonie collective.
Une chose est sûre, c'est que pour rendre le procédé d'immerssion dans l'ambiance féerique éfficace, il faut que l'univers soit le plus complet et le plus riche possible. Pour cela il ne faut pas hésiter à se donner en plus de l'appartenance à un ordre magique, un nom magique ainsi qu'un titre, une devise, un symbole.. et biensûr l'autel imaginaire qui vous transmet sa confiance et qui fait de chaques chose que vous apprennez, un savoir magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: chapître: le symbole du féerisme   Ven 19 Jan - 22:46



Voici le symbole du féerisme: le cercle féerique

Il veux dire que tous ce que fait un féeriste, il le fait dans un cercle. Le féeriste existe dans un cercle (le monde), l'univers est lui même un cercle, la lune et le soleil sont des cerlces qui tournent dans le ciel selon des arcs de cercles. la voute celeste est un cercle. Et l'âme elle même est un cercle qui passe par quatres cercles représentant les quatres éléments: On naît dans un oeuf (la terre) on vis dehors (l'air) on devient cendre (le feu) et l'on renaît dans l'au delà= l'eau de là (l'eau).
le giwre étant lui même représenté par le cerlce central.

Il existe une autre verssion du cercle féerique où le giwre est représenté par un carré:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: chapître: les croyance féeristes et autres règles   Sam 20 Jan - 3:39

Chacun peut imaginer ses propres croyances puisqu'elles découlent de l'univers imaginaire que se crée le féeriste. Mais il y a une base, celle de la nature. Car le féeriste existe dans une multitude de mondes, y compris le monde que nous partageons tous: la nature!
Voilà pourquoi certaines croyances de base sont comunes non seuleuemnt à tous ceux qui pourraient potenitellement s'intêresser au féerisme mais aussi à de nombreux païens.

La première croyance il sagit biensûr de l'existence des fées et des êtres merveilleux. A chacun de choisir sous qu'elles formes il veux voir les êtres merveilleux exister.

La vénération de la nature, c'est la vénération de tous les univers que la nature permet d'exister directement ou indirectement grâce à l'imagination. La vénération de la nature est donc à la base de la vénération de chaque univers qu'il soit réel ou non!

La coexsistence des systèmes est un principe fondamental. Dans le féerisme, tout est possible, et plusieures solutions sont possible en même temps. Par exemple dans le cas de l'existence, un féeriste doit considérer qu'il est possible de vivre eternellement, d'exister sans vivre, de vivre et de se réincarner, de se réincarner tout de suite après la mort ou un certain temps plus tard, d'errer eternellement en fantôme, ou de se réincarner dans le même rôle de vie en vie, de se reincarner dans plusieurs corps différents, de se reincarner dans un autre monde, voir de se réincarner dans le passé, ou de revivre plusieures fois la même chose, et même de ne vivre qu'une seule fois et de rejoindre le néant. Une seule solution ne doit pas oculter toutes les autres et chacun et libre de croire en se qu'il penses au fond de lui être bien. On est pas obligé de choisir, ni de se restreindre à un choix limité.

Le féerisme considère que l'on ne peut pas bien exister en faisant le mal, que toute action rayonne et reviens sous une forme à celui qui l'a faite.
La satisfaction, le progrès personnel, et le remerciement sont trois retours d'une action positive.
La honte, la mauvaise conscience, et la vengeance sont trois retours d'une action négative.
On peut donc croire à la loi du triple retour, souvent évoqué dans la magie..

Chacun est libre, de révèler ou de garder pour lui même les "secrets" du féerisme; il n'y a pas d'usage, ni de loi qui oblige ou interdise la révélation du savoir. De manière générale il est logique de penser qu'il soit moral de partager la connaissance si l'on estime que le féerisme est une connaissance du bonheur..

Malgrès son aspect individualiste, le féerisme comme toutes les philosophies à vocation à être débattue et critiqué, comme toutes les spiritualités à vocation à évoluer et à s'adapter, comme toutes les religions à vocation à se partager. Le féerisme est universaliste. Mais le féerisme ne s'enferme pas dans l' universalisme. Nous avons besoin de nous reconnaître, nous avons besoin d'avoir une identité, relative à la nature que nous aimons. Simplement cette identité ne peut pas être exclusive, et il ne faut pas se réduire à un choix identitaire/universaliste. Les vieux débats non pas lieu d'être dans une nouvelle philosophie.

En politique non plus il n'est pas question de s'enfermer dans un choix de refus ou de millitantisme. La quète du royaume de féerie est déjà un acte en sois. Vénérer la nature, ne peut se faire que si l'on est écologiste et qu'on respecte la nature dans sa vie quotidienne; mais on fait plus que la respecter, on l'aime on la protège et on l'aide. Chaques ordre magique imaginaire possède sa propre devise et sa propre mission par rapport à la protection de la nature, qu'il garde pour lui, ou qu'il partage avec d'autres personnes..

L'amour, la simplicité et la gratuité doivent être des principes fondamentaux pour toute personne qui base sa spiritualité sur une vénération de la nature et une recherche de l'harmonie.

Il ne peut y avoir de règles contraigantes dans le féerisme au niveau global, seul le féeriste lui même peut décider que son ordre imaginaire lui impose une contrainte spéciale parce qu'il en a envie ou besoin. Mais le féerisme en général ne peut imposer aucune contrainte à personne, puisque personne ne peut juger de ce qui est bon pour autrui. La seule contrainte que le féerisme peut imposer à tous les féeristes c'est de respecter l'autre. Mais si on y réfléchi bien ce n'est pas vraiment une contrainte.

L'ensseignement est un moyen d'apprendre a d'autres tout en apprenant à sois même. Ensseigner la connaissance aux autres participe à un auto-ensseignement éfficace. C'est le point de départ!
Il n'y a pas de contrainte dans l'ensseignement de la magie si ce n'est celle de ne pas faire de mal. L'autel de l'ordre magique imaginaire permet au féeriste d'avoir confiance en lui, et de rendre sacré son apprentissage quelques soit le moyen par lequel il apprend. La nature est un ponts entre univers imaginaires, elle permet aux éventuels féeristes de partager leur connaissances même si ils n'ont pas le même univers imaginaire car la nature leur est commun.

Chacun est libre de ses actes, le féerisme c'est la liberté, et aucune loi ne peut être supérieure à une autre. La seule limite que l'on peut imposer à la liberté est celle de ne pas faire de mal. Il sagit donc d'une mission pour le féeriste de déffendre la liberté contre toute forme d'oppression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: chapître: féerisme et théologie   Sam 20 Jan - 4:48

Si l'on veux partager notre spiritualité malgrès nos univers imaginaires différents, il nous faut un socle commun. Ce socle commun c'est la nature.
L'année se divise en quatres saisons, correspondant chacune à un élément: hivers terre, printemp air, été feu, automne eau. Chaque saison est donc le reigne d'un élément. Autrement dit les fêtes de milieu et de coeur de saison correspondent aux étapes du reigne de chaque élément.
Le début du printemp est la naissance du roi de l'air, et le milieu du printemp son courronement. le roi des elfes.
Le début de l'été est la naissance du roi du feu, et le milieu de l'été son courronement. le roi des dragons.
Le début de l'automne est la naissance du roi de l'eau, et le milieu son courronement. Le roi des ondins.
Le début de l'hiver est la naissance du roi de la terre, le milieu son courronement. Le roi des gnomes.
Quand je dit roi je ne parle pas d'un roi mâle mais d'un couple royal, avec un roi, une reine et leur famille, avec tous les sujets.
Les éléments ne se battent pas entre eux pour prendre le pouvoir, ils attendent le déroulement de l'année pour arriver au trône chacun leur tour, c'est pour cela que les féeristes devrons respecter cette règle de prendre la parole chacun leur tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Chapître: féerisme et correspondances   Sam 20 Jan - 9:41

Le féerisme est une magie élémentaire basée sur des correspondance entre les éléments et chaque chose.
Ainsi par exemple les astres correspondent aux éléments.
La terre correspond à la terre ça c'est évident. Le feu correspond au soleil ce que tout le monde comprendra pourquoi. Et la lune correspond à l'air et à l'eau parce qu'elle flotte en même temp dans le ciel et à la surface de l'eau.
Mais chaque astre lui même change selon un cycle correspondant encore aux quatres éléments:
La terre possède quatres saisons (printemp= air, été= feu, automne=eau, hivers= terre)
le soleil possède quatres phases (la nuit= terre, le lever du jours= air,
le zenith= feu, et le coucher de soleil= eau.).
la lune possède quatres phases (lune noire= terre, montante=air, pleine=feu, descendante=eau.)..

Chaque élément possède en lui les quatres éléments, on en reviens exactement au symbole du cercle féerique représentant un cercle passant par quatres cercles. Les quatres éléments reliés entre eux!






A chaques élément correspondent aussi des symboles parmis les armes, , les points cardinaux, les élémentaux, les objets, les pierres, les animaux et les plantes! ect..

terre air feu eau

marteau lance épée hache
nord est sud ouest
gnomes elfes dragons ondines
pierre encens bougie chaudron
baton baguette athamé faucille
Mamifères oiseaux reptiles poissons
... .... .... ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
Kundry

avatar

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le féerisme?   Jeu 1 Fév - 13:05

Je commencais à désesperer de trouver un forum comme celui-ci, je crois que ce sont les fées qui m'ont guidé jusqu'ici. Le féerisme... je ne savais même pas qu'un tel terme existait, j'aime beaucoup les idées qu'il vehicule. Et puis... cette emphase mise sur l'imagination, c'est comme une bouffée d'oxygene. Tout ca sonne très familier Wink . Merci pour tous ces textes riches de reflexion, et je te dis à plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ys.typepad.fr/inner_world/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le féerisme?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'est-ce que le féerisme?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
féerisme :: féerisme :: archives-
Sauter vers: