féerisme

croyance en l'existence des fées
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 la fille

Aller en bas 
AuteurMessage
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: la fille   Mer 25 Avr - 1:33

La fille aux cheveux noirs

Mr Rodrick et Mme Belle, se sont mariés il y a 15 ans sous le Nom de Madeleine et viennent d'acheter une maison à la campagne pour leur 15ème anniverssaire de Mariage!
C'est dans la Creuse qu'il ont décidé de s'installer! Près d'une colline nommée le Puy sulé! Perssonne n'a jamais su m'expliquer convenablement ce que voulait dire ce mot "Sulé". La théorie la plus probable est qu'il sagisse du puy seul, car il est un peu isolé. A moin qu'il sagisse du nom d'un hermitte qui aurait habité là au moyen âge dans les années 1600..
Toujours est-il que le couple dont le Marie doit avoir 40 ans et la femme 35 ou 38; ont trouvé la belle maison typique. Bon il y a des traveaux, beaucoup de traveaux, mais pour le prix et l'emplacement c'est fort convenable.
La maison dont l'entrée donne directement sur la route communale, va avec un grand terrain, comprenant un potager-verger et une petite prairie en pente touchant un étang aux eau sombres et mystérieuses.
L'étang est coupé en deux par un banc de sable lui même coupé en deux en son centre laissant ainsi un passage d'eau entre les deux parties.
Sur le banc de sable poussent des ajoncs et quelques fougères dont les pied sonty à moitié dans l'eau.
Une corde attaché à un piquet planté sur la mini plage au bord de la prairie, tombe dans les profondeurs de la vase comme si elle était reliée à une embarcation coulée, ce qui est probablement le cas en fait!

De l'autre côté de l'étang par rapport à la prairie, il y a un talus duquel coule une cascade qui répend ses ondes dans la deuxième partie de l'étang. Les vagues ralenties par les algues et les nénuphars, viennent mourrir sur les deux parties du banc de sable qui sépare l'étang en deux. Le talus, marque la limite de la colline de Puy sulé. Un endroit innacessible, entouré par l'étang et ses prolongements marécageux remplis d'ajoncs et de tourbe, des buissons de ronces impénétrables, des blocs de pierres impossibles à escalader noyés dans une mer d'orties et de végétation impénétrable. Sans doute si un hermite était passé par là 400 ans plus tôt, fût-il le seul homme de l'histoire de france à à avoir pu visiter ce site particulier.
En achetant, leur maison à l'agence de Gueret, les Madeleines, n'avaient pas encore vu le paysage. Mais en arrivant, quel ravissement: toute cette nature sauvage et hostille!

La porte d'entrée est bloquée par une lianne de lierre qui descend tout le long de la facade. Vu de l'extérieur, on dirait une maison hantée, ce qui est peutêtre le cas d'ailleur, probablement en fait!
Il s'agît d'une porte en bois peinte en vert avec une vitre faite de tois petit carreaux dont celui de gauche est brisé, qui forment un demi soleil. Elle grince comme dans un film d'horeur, mais heureusement, c'est en pleine journée que les Madeleines viennent faire leur première visite. Il aurait été impossible autrement! Il suffit de voir les Trois tonnes de toiles d'arraigné sur les vitres pour s'en rendre compte; cette maison n'a pas été habitée depuis une cinquantaine d'années. Il n'y a pas de ligne téléphonique!
L'oeil de Boeuf au dessus de la porte d'entrée semble habité par un nid de guèpes dont il va faloir se débarasser. Nous n'allons pas faire toute la visite, mais juste pour dire que l'intérieur est magnifique.
Sous la poussière, se cachent des meubles d'une valeur inestimables: des tables et des bancs en chataîgner, des grands coffres et des armoires magnifiques. Tout est rustique comme l'évier en pierre, qu'on appelle le Bachou! Il y a même des vieux cadres avec des dessins noirci d'antant! Dans la cheminée traînent encore des vieux journaux de 1940. au rez de chaussé le sol est fait de dalles de pierres plates, tandis que l'étage est encore avec du magnifique plancher. Sur les poutres qui le soutiennent, on peut encore voir la trace du travail des scieurs de long. D'après l'agence, le batiment datterait de 1809, construit à l'époque par Charles Marsinot, institeur du village le plus proche: Arsenièrs ès montagnes! Arseniers que l'on à pris l'habitude d'appeler gentillement dans le coin: Trou perdu ès Montagnes..
Outre donc le rez de chaussé qui comprend une cuisine avec une vielle cuisinère à bois un grand coffre et une armoire, et la salle à manger avec la grande table et la cheminée énorme; il y a aussi une grande cave voutée par laquelle on accède avec un escalier en colimaçon; un étage avec trois chambres et un jolie grenier. sans compter d'innombrables recoins entre couloirs et escaliers.
Que dire du jardin dans lequel poussent anarchiquement toutes sortes de buissons, de ronces et d'orthies aussi grandes que des êtres humains! Seule la prairie ne semble pas trop envahie, malgrès les genêts et les petits arbres qui tentent de grandir contre l'avis du terrain trop pierreux et trop près de la tourbierre!
En attendant de pouvoir y habiter, Le couple à décidé de loger à l'Auberge d'Arsenièrs. Un aubaine pour le patron, d'avoir des clients obligés de rester cher lui plusieurs mois!
En même temp, profitant des repas au bar de l'auberge, les Madelein en apprennent un peu plus sur la région, la simplicité des creusois et leur caractère pouvant être très accueillant un jours et impossible le lendemain. Les histoires de villages et de familles qui se font la guerre par intermédiaire de sortilèges depuis des générations.
"Mr (il ne faut pas dire son nom, mais vous savez qui c'est!) est un agriculteur moderne, diplomé à lécole et tout, avec un tracteur et des machines; il possède 75 têtes de bétail, exporte sa viande aux états unis, vend son fumier sur internet, et fait du quad le week end pour son plaisir! Mais c'est à coup de magie noire qu'il s'est attaqué à son voisin à cause d'une histoire de batiment agricole moderne, une stabulation de 150 mètres de long qui gâche l'horrizon! "..

Il y a autre chose, selon certaines légendes, l'étang des Madeleines, se nomerait l'étang de la sorcière noire! Aucune barque ne pourrait y flotter sauf si son passager est mort! une chose que les Madeleine ne sont pas préssés de vérifier!


Après quelques jours de travaux, il apparaît une chose étrange. La maison, comme le jardin sont envahis de jouets. Il y en a des miliers, un peu partout. Chque monticule de poussière cache un jouet, et chaque jouet cache un autre jouet comme si le gisement était sans fin.
Il y a tant de jouets qu'on à du mal à poser le pied quelque part ailleur que sur l'un deux. Il est impossible d'avancer en les évitant, peine perdu de vouloir les ranger, la seule solution est de s'en débarasser en les distrubuant dans le village. Biensûr, au fûr et à mesure que la maison se débarrasse des jouets, les enfants d'Arsenières comprennent vite qu'il est dans leur intêret de rendre visite aux Madeleines. En moin d'un moi, le couple se fait autant d'amis qu'en 30 ans!
Mais un jours, quelque chose ternis le magnifique tableau. Mr Roger Artin, donne l'autorisation à son fils Cédric de rendre visite aux Madeleine. Le garçon s'en vas, puis plus perssonne ne le vois, disparût. Les gendarmes viennent dans le village, mennent une enquette, ne trouvent rien! Ne prennent même pas la peine d'explorer le puy sulé.. Pourquoi?
Mais Mr Roger ne peut pas en rester là, il sait bien que les Madeleines n'y sont pour rien, et sait bien pour être originaire d'Arsenière où son fils se trouve! Dans la salle de l'auberge où les Madeleine logent encore, (l'auberge du sanglier noir, j'ai oublié de vous dire son nom); tous le village se réunis comme cela s'est déjà produit à mainte reprises dans le passé! Les plus vieux vous dirons toutes les dattes de ces réunions depuis l'antiquité. Bon c'est un petit pêu exagéré, mais disons que dans ce genre de situation, tous le village se réunis au Sanglier comme appellé par le souvenir inconscient de leurs ancêtres qui faisaient la même chose! La dernière réunion de ce type eu lieu en 1974.
"Roger! tu est fou, n'y va pas! tu sait très bien ce qui t'attend!"
"Non justement je ne sais pas, et perssonne ne le sait! Puisque personne n'en ai jamais revenu!"...
Roger, avec ses cinquantes ans traverssa l'étang à la nage et escalada le talus dérrière la cascade, accompagné par Mr Rodrick et le jeune maire du village. Arrivé devant une grotte, le Jeune maire cria "ROGER! NE DEPASSE PAS LE PREMIER CARREFOUR JE T'EN PRIE!"
Mais Roger dépassa le premier carrefour, on entendis des bruits venant du plus profond de la terre et on ne le revis jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: suite   Mer 25 Avr - 1:34

A partir de ce moment là, aucun enfant n'eu plus l'autorisation de se rendre chez les Madeleines. Et les Madeleines commençent à s'ennuyer un peu, mais ce n'est pas grâve car les anciens amis viendrons bentôt pendre la crémaillière, dans une grande fête, tout en profitant pour faire la première récolte de framboises et mettre en route la saison des confitures. Mme Belle découvre encore des jouets
en labourant le potager, on dirait que les jouets servent en même temp d'engrais car les légumes sont magnifiques; surtout les Potirons et les courgettes. Les tomates sont magnifiques, et même les pommes de terre semblent à l'abris des Doriphores!
dans la cours pavée, entre la maison et jardin, des grilandes de lampions pendouillent accrochées à des grand piquets de noisetier.
Marc Legarsec joue de la cronemuse de northumbrian assis sur un banc en pierre dont les Madeleines n'ont appris que la semaine dernière par le maire passionné d'histoire qu'il s'agît d'une Urne funéraire antique. C'est André Marsinot, le fils de Charles qui l'aurait découvert en creusant un trou dans la prairie pour y planter le poirier qui est toujours là!
Martine, la femme de Marc accompagne son mari a la petite guitare, dit-elle elle même en désigant son violon. il faut préciser là encore, qu'il s'agît non pas d'un violon classic mais d'un violon Hardangerlef dont le chevaler et percé de minuscules petits trous laissant passer des cordes sympathiques qui entrent en rézonnance quand les autres cordes mélodiques sont actionnées par le frottement dynamique de l'archet.

Il y a aussi Christophe et Marie avec leur tête de Rastafaraï, un couple de jeune qui vivent dans une yourthe isolée au milieu de la drôme quand il ne sont pas en voyage dans leur camion quelque part en vadrouille du côtés pyrénées orientaux..
Et puis Fabrice et Gérard, les frères de Rodrick, ainsi que Natahalie la soeur de Belle.
Fabrice est Mathématicien, oenologue et astronome. Tandis que Gerard gère une petite discotèque aménagée dans une grange au nord de Gueret.
Nathalie et Peintre comme sa soeur, elle à fait les beaux arts, alors!!!!
Un jours, elle à présenté Belle, à Rodrick qui était peintre en batiment.
Belle lui à demandé son métier alors il a répondu qu'il était peintre.
Alors curieuse, elle lui demanda "Ah c'est intéréssant, moi aussi! est qu'est-ce que vous peignez?", pensant qu'il allait lui répondre "des natures mortes!" ou "des paysages!" mais celui ci lui répondit avec une voix d'ouvrier "Ben des portes! des fenêtres! des murs!.."..
C'est ainsi que Belle Pomerdgardzen rencontra Rodrick Madeleine, 5 ans avant de l'épouser devant le maire de Gueret!
A cette époque, elle était venue étudier la peinture à l'école des peintres impréssioniste de Crozant et su tout de suite qu'elle s'intallerai plus tard dans cette région de la Marche.

Sur la table de bois qui trône au milieu de la cour, Mme Madeleine pose le repas fait de part de paté de paté aux pommes de terre sans viande car Christophe et Marie sont végétariens, au mileu des paniers qui servirons à la récolte des framboises du jardin.
Gérard est partit chercher un album photo dans son camion aux couleurs de sa discothèque (le Bronze). Quand il reviens, Marc et Martine ont posé leur instruments.

Tous le monde est assis en cerlce sur rondin de sapin douglas qui servent de tabourets et regardent les photos classées par catégories.
"Alors là c'est moi, dans ma boite à côté de DJ Meuh un Creusoi qui tourne souvent dans les gros trucs en Belgique, a Ibisa, Chicago, tous ça, il a démaré chez moi et c'est un type vachement sympat!"

"Et là c'est les photos du voyage que je me suis payé en Inde, sur la côte de Goa!"...
"Tient à propos de Goa, ça c'est vraiment un truc de dingue tu me croira jamais!" dit-il en s'adressant à son frêre Fabrice.
"Tu sais qui j'ai vu là bas?"
"Ben non!"
"Mr Lepoint! Le prof de math du lycée! tu parles je l'ai reconnu tout de suite avec son air de marsien! Il était avec une indienne qui portait un gosse dans son écharpe, je lui ai demandé si c'était son fils, enffin, je lui ai demandé "est-ce qu'il est à toi?" en voulant savoir si c'était son fils! et comme il est contre la propriété, il m'a répondu "c'est moi le père, mais il n'est pas A MOI!""..
..
Pendant quelques instants encore, ils regardent les photos, mais Christophe et Marie que les photos de DJ connus ne passionnent pas tant que ça proposent de commençer la récolte des framboise. Alors tous le monde prend un récipient et se dririge dans le jardin surpris de voir encore des jouets une peu partout entre les pieds de framboisier.

Petit à petit tout en continuant de discutter, les paniers se remplissent, lorsque tout à coup Natalie relève la tête et regarde en direction du puy sulé. Les autres l'imite sans savoir pourquoi et finissentpar entendre eux aussi la voix d'une petite fille qui crie "Maman c'est difficile de jouer au foot!" "Maman c'est difficile de jouer au foot!".."Manan...." Avec une voix si triste qu'elle ferait pleurer un dictateur sanguinaire!.
Puis la voix s'eteint et disparaît on ne sait où quelque part dans le Puy sulé, d'où elle provenait. Le problème c'est que aucune voix ne peut provenir de là bas; c'est un endroit impossible d'accès! surtout pour un enfant.
Que faire d'autre à part raconter l'histoire aux gens du village? C'est alors que les Madeleines aprennent qu'en 1974, Magalie la fille de Véronique Caillet, une jeune mère toxico disparût juste après avoir refusé de jouer au foot avec les garçons du village.


Après les Framboises au moi de juin, viennent les myrtilles au moi de juillet et les mûres au moi d'août; mais c'est pour les noix du moi d'octobre que les amis des Madeleines se réunissent pour la deuxième fois! En plus de ceux qui vous ont déjà été présenté voici les enfants de Christophe et Marie qui reviennent de chez leurs grands parents dans les pyrénnées. Et Antoine, un ami de Gerard, qui reviens tout droit des états unis où il était partit faire un reportage (car il est journaliste) sur le Burning man festival!
C'est alors qu'en cassant les noix avec un marteau, Les invités entendent pour la deuxième la fois, la voix de fillette qui crie "Maman c'est difficile de jouer au foot!"..
Mais cette fois la voix est beaucoup plus près, mon dieux, elle viens de la prairie. Tous le monde se précipite à travers le jardin pour découvrir au bord de l'eau, une jeune fillette aux cheveux noirs, habillée d'une robe blanche toute mouillée qui crie "maman c'est difficile de jouer au foot!"...
Bientôt les gendarmes sont prévenus ainsi que tous le village. Un monde fou envahie la prairie autour de la fillette et du poirier dont un des gendarme s'étonne de la hauteur. "Je n'ai jamais vu un poirier aussi grand!" dit-il..
C'est le docteur Dilber, psychologue de la gendarmerie, spécialiste des enfants disparût. "c'est vrai que le poirier est grand!" se dit Belle qui ne l'avait pas vu ainsi depuis qu'elle habitte ici.

Ce n'est que trois semaines plus tard que la fillette finit par dire autre chose que "Maman c'est difficile de jouer au foot!". Elle avaoue enffin son nom, qui finit d'achever les dernier septiques de la région: elle s'appelle Magalie! Et elle à 11 ans. Elle ressemble comme deux goutte d'eau à la Magalie qui a disparue en 1974 et qui devrai avoir 47 ans aujourd'hui. Mr Durit l'aubergiste qui garde une photo de Véronique Caillet et Magalie n'en revient pas, c'est ellle!
Entre temp, Véronique est décédée d'une Overdose ne supportant pas d'avoir perdue sa fille. Ayant pitié de cette pauvre jeune mère morte de desespoir et ne supportant pas que la fillette soi envoyée à la DASS, Mr et Mme Madeleine font toutes les démarches pour acceuillir cet enfant chez eux, aidés par les gens du village.
Bientôt, C'est à l'école d'Arsenière ès montagnes, que Magalie Caillet, la preuve vivante de l'existence du paranormal selon les habitants du village, va tous les jours dans la plus grande discrétion!
Elle grandit parmis les gosses du village, sans rien dire de ce qui lui est arrivée car elle ne se souvient de rien; rien à part son prénom: Magalie!.. "Je m'appelle Magalie!" dit-elle souvent avec une voix qui respire l'innocence la plus pure.
Souvent Belle pleure dans son lit quand elle imagine la mère de cette fillette pleine de vie qui cache le secret le plus grand du monde.

Magalie à 21 ans, et elle est très jolie. Son copain, s'appel françois Decain. C'est un jeune campagnard, son vocabulaire se limite aux mots de la campagne qui sont en fait beaucoup pluis nombreux quye les mots de la ville. en ce moment il passe son diplome pour travailler comme agriculteur éleveur dans la ferme de son père. Vous savez, celui qui est censé faire de la magie noire et vendre son fumier par internet!
Ce jours là, tous les copains de la promotion sont là, dans la prairie de chez les Madeleine, pour fêter leur permis moto car entre autre ce sont des motards indémontables, fanatiques d'enduro et de trial pour certains d'entre eux, mais surtout d'enduro.
Il ont aussi amenés leurs copines, Sandra et Elodie.
Il y a aussi Etaine, une fille ultra-space, qui passe son temps à accumuler connerie sur connerie. Elle plante son trail dans un fossé obligeant tous le village à venir le décoincer avec un tracteur. La semaine suivante, elle appelle tout le monde en pleine nuit parce qu'elle à cru entendre un loup dans la forêt.
Elle s'entend super avace Magalie forcément parce qu'elle est la seule a pouvoir la comprendre! Cette semaine Etaine à décidé que sa connerie serait de grimper avec Magalie dans le poirier. Tout en haut, elle se moquent des garçons et réciproquement.
C'est alors qu'une branche du poirier tombe sur la tête de Sébastien qui faisait mine de regarder les filles par en dessous. Sébastien tombe par terre assomé sur le coup!
"MERDE! crie Etaine!"
..
La branche est tombée toute seule, elle n'ont rien fait! Les graçon en doute, accusent les filles d'êtres vraiment maladroites et que c'est la connerie de trop! Mais une deuxième branche tombe du poirier tute seule devant leurs yeux tandis qu'il traînent Sébastien par terre pour le sortir et apellent au secours. Une troisième puis une quatriemme et ainsi de suite. Etaine se dépèche de descencre le plus vite possible. Mais Magalie reste coincée, paniquée en haut de l'arbre qui pêrd ses branches une à une.
Bientôt la voilà agripée au tronc presque nu qui finit par tomber lui même en écrasant violement la jeune fille. Morte!
Le village accours au plus vite, les hommes les plus forts dégagent le tronc de l'arbre qui pèse sur la poitrine de la pauvre. Elle est habillée d'une robe blanche, comme le jours où on l'avait trouvée.
Presque machinalement et sans réflechir, on tire sur la corde qui plonge dans l'étang pour faire remonter la barque à la surface. C'est ce qui se passe. On place le corp de la demoiselle et l'on pousse la barque à la bage à travers l'étang jusqu'au puy sulé et à la grotte. "SURTOUT NE PASSEZ PAS LE PREMIER CARREFOUR!" Les hommes, trempés d'avoir traverssé à la nage, porte le cadavre sur une civière en branches et en ficelle, dans le couloir éclairé par la lumière de leur torche frontale.
Il dépose le corp dans la première salle et se reculent pour ne pas dépasser le premier carrefour.
Des sons proviennent des profondeurs, comme des gens qui parlent une langue inconnue, ou qui jouent du didjeridoo. La montagne semble trembler. Puis des êtres sortent de l'un des tunels suivants.
Ils ont la taille d'un homme et la posture bipède, mais l'aspect d'insectes dont la bouche en mandibules, et des antènnes sur le crâne. Leur corp semble fait de racines et de pierres entremellées. ils marchent en silence mais on entend leur congénaires émettre des tr tr tr tr tr kt kt kt kt .....
Ils emportent le corp de Magalie et jettent un dernier regard sur les êtres humains qui n'oublierons jamais la sensation terrifiante que leur causa la vision de ces yeux rouges et lumineux comme un soleil couchant. Puis ils disparaissent dans les proffondeurs de la terre. Quelques minutes plus tard, ceux qui ne pouvaient se résoudre à bouger entendîrent la voix d'une fillette criant "Maman c'est difficile de jouer au foot!"...


Encore une petite précision, les restes du poirier qui à tué magalie ne pourrissent pas et ne brûlent pas malgrès les intentions des hommes du village de s'en débarrasser!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
lupien

avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Banlieue Parisienne
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: la fille   Mer 2 Mai - 3:46

Tres beau conte Nidhalg... Surprised
C'est juste (peut etre ) la fin qui est un peu bancale mais vraiment bien et passionante à lire ton histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nidhalg
Admin
avatar

Nombre de messages : 407
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: la fille   Mer 2 Mai - 3:47

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.1talk.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la fille   

Revenir en haut Aller en bas
 
la fille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enigme posée par une petite fille qui ne grandit pas ou le gène de l'immortalité
» quelle galere! ma fille vomit...
» Inquiète pour ma fille
» Ma fille est une effrontée!!!!!!
» problème de sommeil de ma fille de 3 ans et demi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
féerisme :: Nouvelles, Contes, mythes et légendes-
Sauter vers: